Salle Jean Hélion / Art plastique de la Ville d'Issoire

Navigation principale

Issoire pratique

Vous êtes dans : Accueil > Expositions > Echappées Belles

Anne-Marie Vesco

Le Centre d’art Jean-Prouvé d’Issoire (63) propose, du 14 mars au 31 mai 2020, une exposition d’Anne-Marie Vesco intitulée « Échappées Belles ».

Portrait d'Anne-Marie Vesco

Artiste plasticienne de Montreuil-sous-Bois (93), les liens d’Anne-Marie Vesco avec la ville d’Issoire se sont tissés par l’intermédiaire d’une amie de longue date, artiste, sculpteure à Saint-Hérent et à Paris : Marguerite Noirel.Depuis son début l’œuvre d’Anne-Marie Vesco se développe en séries d’apparence plutôt dissemblable. Les travaux présentés reflètent ce mode de création. Ils ont des dates variées, de 2003 à 2020. Leurs thèmes sont différents. Leurs supports (papier, toile, verre, miroirs, résine transparente avec inclusions, objets, assemblages) semblent sans similitude. Les points récurrents sont dans une figuration qui souligne l’étrangeté du réel, offrant de multiples interprétations. L’insatiable curiosité de l’enfance est omniprésente. Tout incite à la rêverie.Le titre « Échappées Belles » est le reflet de cette étonnante mobilité de l’œuvre, évolutive, comme une évocation transitoire de la vie. Car avec ses récentes Vanités, Chimères et autres Curiosités dont la complexité trouble nos repères visuels, l’artiste ne s’est pas éloignée de ses peaux d’éléphants, ni de ses tableaux évoquant l’enfance, les adolescents, les violences contre les femmes, les reflets, les sols, les villes, les corbeaux et toutes les lumières du noir.Cette exposition est une invitation au voyage intérieur.« Il y a cette idée de traverser, de retourner les choses, de chercher ce qu’il peut y avoir de l’autre côté du miroir. » Caroline Canault, critique d’art.« Dans un naturalisme où la mélancolie côtoie la drôlerie, Anne-Marie Vesco s’applique à peaufiner des talismans. » Françoise Monnin, critique d’art.

Artiste plasticienne de Montreuil-sous-Bois (93), les liens d’Anne-Marie Vesco avec la ville d’Issoire se sont tissés par l’intermédiaire d’une amie de longue date, artiste, sculpteure à Saint-Hérent et à Paris : Marguerite Noirel.Depuis son début l’œuvre d’Anne-Marie Vesco se développe en séries d’apparence plutôt dissemblable. Les travaux présentés reflètent ce mode de création. Ils ont des dates variées, de 2003 à 2020. Leurs thèmes sont différents. Leurs supports (papier, toile, verre, miroirs, résine transparente avec inclusions, objets, assemblages) semblent sans similitude. Les points récurrents sont dans une figuration qui souligne l’étrangeté du réel, offrant de multiples interprétations. L’insatiable curiosité de l’enfance est omniprésente. Tout incite à la rêverie.Le titre « Échappées Belles » est le reflet de cette étonnante mobilité de l’œuvre, évolutive, comme une évocation transitoire de la vie. Car avec ses récentes Vanités, Chimères et autres Curiosités dont la complexité trouble nos repères visuels, l’artiste ne s’est pas éloignée de ses peaux d’éléphants, ni de ses tableaux évoquant l’enfance, les adolescents, les violences contre les femmes, les reflets, les sols, les villes, les corbeaux et toutes les lumières du noir.Cette exposition est une invitation au voyage intérieur.« Il y a cette idée de traverser, de retourner les choses, de chercher ce qu’il peut y avoir de l’autre côté du miroir. » Caroline Canault, critique d’art.« Dans un naturalisme où la mélancolie côtoie la drôlerie, Anne-Marie Vesco s’applique à peaufiner des talismans. »

Françoise Monnin, critique d’art.

Dossier de presse Anne-Marie Vesco (pdf - 3,44 Mo)

Liens utiles

ceci est le contenu de la case ressources. (boites "Liens utiles" en colonne de droite).